formation immobilier

Qui dit crise économique ne dit pas forcément crise immobilière. Se loger est un besoin important dans notre société plus mobile que jamais. Il faut des agents qui s’occupent de ces mouvements. Les maisons privées ne sont pas les seules concernées. Il y a des commerçants qui sont à la recherche de boutiques, des industriels cherchant à construire, … Cela dit, le secteur est permanemment en quête de nouvelles recrues, en particulier des profils ayant le niveau bac+3 (bachelor), et qui sont compétents et polyvalents.

Multi-compétences exigées

 

Le secteur de l’immobilier est l’un des rares secteurs qui embauchent des candidats qui ont effectués des études non liées à l’immobilier. Des profils juristes, des ingénieurs, informaticiens, commerciaux, …  on en trouve assez souvent. Chaque jour, des dizaines d’habitations changent de mains. Celles-ci nécessitent des professionnels pour leur gestion. Des opportunités accessibles aux détenteurs d’un bachelor ou d’un master polyvalent. Un agent immobilier ne se contente plus d’organiser des visites d’appartements. Des compétences juridiques, fiscales, techniques et environnementales sont très souvent exigées. Le secteur a évolué et les clients commencent de plus en plus à spéculer sur l’habitation. Ils veulent non seulement connaître le prix de location d’un appartement, mais aussi savoir s’il est rentable et quels peuvent être les régimes qui permettent une défiscalisation. Une complexification encore plus prégnante dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, locaux commerciaux, …) où minimum un semestre est parfois nécessaire pour parvenir à la signature d’un bail, en présence de juristes. 

Certes, pas facile de se spécialiser dans tous les domaines avec un bachelor ou master, mais les personnes voulant évoluer dans le secteur de l’immobilier doivent être curieuses. L’immobilier est un secteur dont les métiers n’exigent pas de connaître toutes les pièces du puzzle, mais il faut avoir l’intelligence de bien les assembler, même avec son bachelor.

Bac+3 à l’honneur

 

A chaque fois qu’une résidence ou un immeuble sortait de terre, il fallait recruter du personnel. Il y a quelques années encore, beaucoup d’entreprises immobilières recrutaient du personnel sans qualification. Aujourd’hui, dans le secteur, l’heure est à la professionnalisation.  Dû à la fois au manque de mains-d’œuvre qualifiée et à la complexification de l’immobilier, les entreprises du secteur, dorénavant, recrutent essentiellement des candidats à la sortie d’un cycle bachelor des écoles de commerce, des écoles d’ingénieurs et des écoles spécialisées qui privilégient surtout le stage et l’alternance afin d’aider les entreprises à repérer les futures recrus. Cependant, ces candidats devraient faire preuve de beaucoup de motivation et ne pas avoir peur du travail. Fautes de quoi, quel que soit leur type de bachelor, ils ne feront pas de vieux os. Les entreprises cherchent des partenaires actifs, des diplômés en cycle bachelor faisant preuve de polyvalence, de réactivité et de dynamisme.

Enfin, du fait du nécessaire renouvellement des générations, le secteur de l’immobilier devrait continuer à embaucher dans les années à venir. Il promet un avenir meilleur à ceux qui y évoluent et à ceux qui sont actuellement en formation de cycle bachelor.